Archives de catégorie : Stage Ajema

Stage du 1er au 8 juillet 2017

Le stage Ajema 2017 s’est tenu du 1er au 8 juillet en Normandie.

Stage du 25 juin au 2 juillet 2016

Le stage Ajema 2016 s’est tenu du 25 juin au 2 juillet en Normandie.

Crédit photo : Xavier Morel

« 1 de 4 »

Crédit photo : Antoine Hopp

« 1 de 7 »

Stage du 27 juin au 4 juillet 2015

Cette année on a été gâté : grand soleil, même pas de canicule parce que ce petit coin de forêt est d’une fraîcheur remarquable. Tout le monde ravi de se retrouver pour cette 12ème édition du stage, les pianos très bien accordés, comme d’habitude, notamment  en plus cette année un magnifique Steingreaber, les repas délicieux, comme d’hab. Bref les conditions idéales.

Je crois qu’on a tous appris plein de choses, les meilleurs d’entre nous comme les moins avancés. Surtout qu’avec l’Ajema, à la différence des autres stages que j’ai pu faire, les musiciens se mélangent chaque jour. Pas de classement par niveau. Du coup, les plus à l’aise montrent la voie aux plus hésitants. Tout ça sous la direction de Gilles et de Bertrand. Certains ont même eu des révélations. Je pense à Xavier qui a découvert qu’en arrêtant de battre le rythme avec ses pieds, il était super en place. Au tempo dans sa tête, flottant avec son corps.

Le plus important est peut-être que chacun d’entre nous a pris conscience des pistes de travail qu’il devait creuser en priorité. Gilles et Bertrand nous ayant aimablement confrontés à nos faiblesses, ils nous ont indiqué clairement comment les dépasser. Alors, évidemment ce n’est pas parce qu’on bosse un truc tout l’après midi, l’usage des gammes mineures mélodiques sur les accords b9 ou changement de style d’accompagnement en temps réel selon le style du solo par exemple,  qu’on sera à l’aise avec le soir pendant la jam quotidienne. Si on y parvient, super, sinon, il s’agit d’abord de faire de la musique, chacun avec ses moyens. Et ça marche ! Il y a eu d’excellents moments et forcément quelques flottements.

Un petit plus cette année : les duos. Chaque jour, deux musiciens restaient ensemble pour travailler en duo (piano/ soliste, guitare/soliste). Formule exigeante, très formatrice. Quelques uns se sont même risqués à faire entendre le soir ce qu’ils avaient monté dans la journée. Très bons moments.

Bref, le stage est fini. Chacun met ses notes au clair. Il n’y a plus qu’à adapter son programme de travail à son emploi du temps. Et c’est parti… 1-2,1,2,3,4